• Accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • A-
  • A
  • A+
Saint Laurent du Pont
Bandeau inférieur

Mairie - Municipalité/Information Municipale

Information Municipale


QUELLE EAU BUVEZ-VOUS ?

L'EAU EN LIBERTE SURVEILLEE

-Le contrôle sanitaire des eaux d'alimentation est organisé par le service environnement santé de la Délégation Départementale de l'Agence régionale de santé.

-Les analyses sont réalisées par un laboratoire agréé par le ministère chargé de la santé.

-Les prélèvements sont réalisés à la ressource, à la production après traitement ou en sortie de réservoir et au robinet du consommateur.
Le nombre d'analyses effectuées dépend du nombre d'habitants desservis et des débits de production.

-L'eau du robinet doit satisfaire à des exigences de qualité pour les paramètres dont la présence dans l'eau peut induire des risques sanitaires à court ou à long termes et des références de qualité pour des paramètres indicateurs de pollution ou de fonctionnement des installations.

-Le distributeur est tenu également de surveiller en permanence la qualité de l'eau par un examen régulier des installations et un programme de test et d'analyses.

-Des périmètres de protection doivent être mis en place afin de préserver la ressource en eau des risques de pollutions.

-Les résultats d'analyses du contrôle sanitaire sont régulièrement adressés et affichés à la Mairie de votre commune.

-----------------------------------

PENSEZ A VOTRE COMPTEUR D'EAU





DEFIBRILLATEUR AUTOMATISE EXTERNE

L’arrêt cardiaque est un problème de santé publique. Chaque année 60 000 personnes décèdent dans la rue ou à la maison. La plupart sont victimes d’un arrêt du cœur : 20% des victimes s’en sortent. Le taux de survie sans séquelle baisse de 10% par minute.  L’utilisation d’un défibrillateur externe automatique (DAE) dans les 5 minutes qui suivent l’arrêt cardiaque, suivie d’une prise de charge spécialisée, porte les chances de survie à 75%.
La défibrillation consiste à envoyer un choc électrique à travers le cœur pour lui permettre de restaurer son activité et son rythme. Le défibrillateur automatique donne les consignes oralement, reconnaît automatiquement si la personne doit bénéficier d’un choc et le délivre quand c’est nécessaire.

Grâce à la participation de la fondation CNP, deux Défibrillateurs Automatiques Externes (DAE) ont été installés, l’un à côté de la Mairie, rue Pasteur, sous le panneau d’information électronique et l’autre à l’intérieur du gymnase.  Le premier est accessible à tous, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Il permettra à des volontaires (secouristes ou non) d’agir précocement avant l’arrivée des intervenants de l’urgence.
L’ADMR a également investi dans un DAE qui a été installé à l’intérieur du Centre Social.

Des membres du personnel communal, et en particulier les ATSEM, ont suivi la formation Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (appelé couramment premiers secours) qui inclut l’utilisation de cet appareil.

ENVIRONNEMENT ET NUISANCES

 Depuis quelques années, l’industrie du déplacement a enfanté d’un hybride assez curieux, mi auto mi moto, répondant au nom de Quad, au demeurant sympathique engin de plein air fort utile à certaines professions : agriculteurs de montagne, bûcherons et autres métiers de la nature. Pas de chance, la civilisation du loisir est passé par là, envahissante, qui mit l’engin au service du plaisir. Là encore, pourquoi pas. Mais il advint l’inévitable, de nombreux propriétaires de l’appareil le dotèrent d’un échappement sophistiqué destiné à le transformer en machine infernale, bruyante et polluante, en un mot insupportable pour la majorité de la population. Il est regrettable que le besoin de se faire remarquer passe par le bruit et particulièrement avec des engins motorisés : les « mobs » et scooters stridents de nos ados, les gros cubes traversant la plaine dans un hurlement insupportable et maintenant les quads à échappement libre qui sévissent jusque dans nos campagnes, chemins de randonnée, berges du Guiers et autres terrains de jeux en sont les plus désagréables émanations.
Ne pourrait on attendre de l’humain qu’il se comportât enfin comme un être « socialement évolué » ? Pourra-t-il comprendre un jour que les autres existent et qu’il est fort dommage que l’on doive en permanence rechercher des moyens répressifs pour amener le calme dans nos contrées ?
 
Dans le même ordre d’idées, on remarque la présence de plus en plus importante de canettes de bière vides, d’emballages de produits d’une grande chaîne de fast food le long de nos routes de campagne et dans les espaces publics. Curieuse façon de respecter un environnement dont on parle beaucoup et dont on ne se soucie guère. Pourtant, il est vrai que tout un chacun s’arrêtant dans la campagne pour pique-niquer, se fait un devoir de rassembler et récupérer ses déchets. De même, nos sentiers de montagne semblent bénéficier de cette attitude respectable. La déchetterie du canton, récemment agrandie ne désemplit pas de gens qui, dans un geste citoyen, rassemblent et trient leurs déchets. Elle mérite votre visite et les personnels présents se font un devoir de vous y accueillir avec compétence et courtoisie.



FLEURISSEMENT DE LA VILLE

Les Laurentinois font un effort pour embellir leur ville avec un fleurissement apprécié.
Chaque année, pour le marché aux fleurs organisé par la Maison du Tourisme courant le mois de Mai, la Mairie réalise un diaporama sur le fleurissement de la ville.
Si vous désirez que votre maison ou votre jardin bien fleuri soit présenté sur ce petit film, envoyez-nous votre photo par mail à l’adresse suivante : accueil@mairie-st-laurent-du-pont.fr  ou contactez l’accueil de la Mairie pour qu’un adjoint passe faire une photo.